MECASEM participe à la réalisation d’un buste 3D

MECASEM participe à la réalisation d'un buste 3D avec plusieurs industriels de Bourgogne - Franche Comté.

Buste-humain-fabrication additive

Avec une utilisation en augmentation et un perfectionnement constant des technologies, la fabrication additive suscite l’intérêt des entreprises dans différents secteurs, et désormais des acteurs du médical.

Les entreprises ont vite saisi les enjeux d’une technologie ouvrant de nombreuses portes : prototypage rapide et de qualité de prothèses ou autres outils sur-mesure, simulation d’organes pour préparer les chirurgiens à l’intervention, ou encore création de pièce unitaire ou petite série, voire dans certains cas de la série.

Direction la Bourgogne-Franche-Comté où ces procédés de fabrication additive fascinent. La région a un atout de taille : un écosystème en santé rassemblant toutes les technologies de fabrication additive (SLA, SLS, FDM…) et travaillant sur tous les matériaux (PA12, PMMA, métal, céramique, résine…). Une trentaine de structures ont réuni leur savoir-faire autour de la table au sein d’un groupe de travail « Impression 3D » porté par le cluster Innov’Health. Le but premier : échanger sur les opportunités et contraintes de chaque technologie de fabrication additive pour ensuite les intégrer au mieux dans les procédés de fabrication.

Un projet concret en est né : réaliser un buste 3D en taille réelle, intégralement réalisé en région avec l’ensemble des compétences : tant en fabrication additive, que sur les étapes amonts et avals d’un tel projet. Toutes les étapes, de la conception à l’assemblage en passant par l’impression des pièces et l’étude du maintien du buste global sont donc réalisées en Bourgogne-Franche-Comté. Le groupe est piloté par Julien SIMON, responsable de oneFIT Medical, et rassemble plusieurs industriels régionaux : 1BU2IRD, CRYLA et sa startup SCALIA, AOPB, Plastiform, BV Proto, Moules et Outillages de Bourgogne, MECASEM, Cresilas ainsi que le suisse Composites Busch. Le Centre de Formation d’Apprentis de l’Industrie, le laboratoire LERMPS, le CHU de Besançon et L’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques participent également à la réalisation du buste, imprimant chacun une ou plusieurs pièces. Des structures comme le Cetim, le laboratoire Femto-ST et le cluster TIS apportent également de la valeur ajoutée au projet grâce à leur expertise et leur réseau.

Rendez-vous sur le salon MICRONORA pour découvrir ce buste 3D où il sera exposé. Les pièces pourront être retirées et manipulées afin de permettre aux visiteurs d’étudier les différences de texture et de dureté des différentes pièces. Un témoignage, tant du savoir-faire des entreprises régionales, que des possibilités offertes par la fabrication additive.